Posturologie

Pour garder l'équilibre de sa posture, l'être humain met en jeu un large éventail de capteurs présents dans son organisme. L'apparition et le maintien dans le temps d'un déséquilibre rend complexe la recherche de l'origine de celui-ci. Seul un travail minutieux et pluridisciplinaire permet d'arriver à une meilleure compréhension du déséquilibre et améliore grandement la prise en charge du patient concerné.

Ostéopathie et podologie

Dès l'apparition de la douleur lors d'un mouvement, il apparaitra une compensation automatique du corps pour rendre celle-ci plus supportable. Ce phénomène de compensation peut se produire du bas vers le haut ou inversement, du haut vers le bas. Ainsi, le pied est capable de s'adapter à des restrictions de mouvements situées dans les articulations au dessus de celui-ci. Dans ce cas, une correction ostéopathique est conseillée. Une fois la cause traitée, le pied ne se retrouvera plus dans un schéma de compensation et reprendra une position qui lui est optimale. La mobilité du pied dépend donc du bon fonctionnement de l'appareil locomoteur sus-jacent.

A l'inverse, une limitation articulaire du pied entraînera également des troubles fonctionnels aux étages supérieurs. Ainsi, les compensations se font dans les articulations situées au dessus du pied pour que la cheville puisse fonctionner de manière la plus libre possible. Dans ce cas, une correction podologique est indiquée. Une séance en ostéopathie sera indiquée avant la consultation en podologie afin que la semelle soit la mieux adaptée possible au patient. Une seconde séance se fera après la mise en place de la semelle afin d'aider au mieux les structures du corps a bien s'adapter à celle-ci.

Ostéopathie et orthodontie ou occlusodontie

Depuis plusieurs années, des médecins et des dentistes ont remarqué une relation directe entre les malpositions des dents et les troubles de la posture.

Dans le cas d'un déséquilibre de l'occlusion dentaire, due à une mauvaise implantation dentaire, il sera recommandé au patient de faire des traitements d'orthodontie ou d'occlusodontie selon le cas. Ces traitements sont nécessaires, mais ils sont lourds pour une structure comme les mâchoires et représentent un véritable traumatisme qui aura alors fréquemment des répercutions sur le crâne et la colonne vertébrale.

L'orthodontiste, l'occlusodontiste et le dentiste travaillent sur ce qui est visible (alignement des dents, intercuspidation,...), l'ostéopathe quand à lui va travailler sur les micro-mouvements spécifiques des os de la cavité buccale et sur les adaptations cervicales puis de l'ensemble de la colonne vertébrale qui en résulteront. Il travaillera donc après le dentiste pour enlever le traumatisme et les tensions créés par les travaux effectués.

Bien que ces soins soient plus fréquent chez l'adolescent, les adultes ne sont pas épargnés pour autant : pivots, implants, ponts, couronnes et autres prothèses dentaires, sont de très grandes raisons de déséquilibre de l'occlusion dentaire. Chez l'adulte, les effets peuvent aller de simples douleurs locales aux tendinites à répétitions, en passant par des douleurs cervicales ou des migraines.

Ostéopathie et orthoptie

L'orthoptie est une discipline médicale qui a pour vocation le dépistage, la rééducation, la réadaptation et l'exploration fonctionnelle des troubles de la vision. Elle s'intéresse par exemple aux strabismes, aux paralysies oculomotrices, aux amblyopies, à la rééducation des troubles de la vision binoculaire et fonctionnelle, aux basses visions et aux troubles perceptifs visuels.

L'oeil est sans doute un des capteurs posturaux les plus importants. Un déséquilibre postural s'accompagne presque toujours d'un déséquilibre de l'oeil et inversement.

Ce déséquilibre est extrêmement fréquent mais presque jamais dépisté.

Il s'agit d'une asymétrie de fonctionnement des muscles des yeux, rarement l'oeil en lui même.

Autrement dit, même si on a 10/10 sur chaque oeil et pas de lunettes, on peut quand même avoir les muscles des yeux qui fonctionnent mal.

Les muscles de la nuque sont couplés aux muscles oculaires. Les muscles oculaires et cervicaux travaillent en synergie ; c'est le réflexe oculo-céphalo-gyre. Un déséquilibre de l'oeil va donc entrainer une adaptation du corps jusqu'aux pieds qui vont devoir se tordre sous l'effet des contraintes venues du haut.

Les muscles des yeux sont aussi extrêmement influençables. Ils peuvent donc être déréglés très facilement par un choc sur la tête ou un coup du lapin. Ils sont TRÈS sensible à l'équilibre de l'occlusion ( rapport entre les dents du haut et du bas) et une mauvaise fonction de la mâchoire influe fortement négativement sur l'oeil. Des lunettes mal adaptées peuvent perturber complètement le bon fonctionnement oculaire et par conséquent la posture.

Des lunettes bien réglées et des exercices prescrits par un orthoptiste peuvent aider l'oeil à fonctionner correctement de nouveau et ainsi annuler le dérèglement postural. Dans certains cas, un travail en collaboration entre un ostéopathe et un orthoptiste est nécessaire voire indispensable.

Contact
Fabien KRUPA - Ostéopathe à Hénin-Beaumont - Certification ostéopathie-pédiatrie

Consultez également :